La liste de mes envies

Pour ses livres surtout. La pluie ça va plus, on veut aller à la piscine nous. Dog, tattoo and beard. Non pas que je fume de l’herbe, mais cette série de photo est géniale (le Febreze pour les billets. Par exemple). Une femme à bicycletteuh, je veux une bicyclette. Bière & légumes aux couleurs piquantes & vibrantes. Burger lover. Palmier needer. Evasion sous toutes les formes. Mi-saison coats. Cheveux longs et sourcils en bataille. Faut-il vraiment qu’on reparle de burger ? Art & pepperoni. Hat, shirt and toast for breakfast. Retrouver le goût du pain. & une bicyclette.

All pics from Ello

Bisous mouillés de la pluie parisienne ❤

PS : moi ce film, bof.

Le Discret

Cliquez sur les photos pour agrandir !

Niché dans sa petite cours, loin du bruit de la ville et de la fourmilière incessante. Ce petit nid si doux et accueillant, né il y a un peu plus d’une semaine, où l’on aimerait bien s’y prélasser pour la journée.

Je n’ai pas vu l’avant, mais l’après est si frappant, bouillonnant de modernité et de chic que j’ose imaginer la transformation. Du mobilier ainsi que des objets chinés de Madrid à Rome, en passant par Le Bon Coin et quelques bistrots et rues françaises. Un savant mélange subtil, réfléchi, ou non, chaque matière, chaque bibelot a sa place, même déplacé.

Cette grande verrière, séparant sans séparer les deux espaces du nid. Cette table marbrée entourée de chaises chinées vous invite au café entre copines, délaissant l’espace salle d’attente sans âme. Quelques magazines et livres pointus remplacent les Grazia et autre paris Match. Ici vous entrez au XXIème siècle, bien qu’entouré de vintage.

Deux super nanas, dont Marie, la seule à pouvoir s’occuper de ma crinière indomptable, qui travaillent main dans la main, enveloppées dans leur tablier de cuir, dans cet espace à leur image. Les cheveux et les barbes. Messieurs, il est temps de retourner s’occuper de votre moustache, une de mes régressions favorites (#vieilleFrance).

Les produits Davines sont un délice absolu, au point que je reparte avec un de leur masque. Une odeur enivrante à chambouler vos sens. Aucun surplus, du naturel et de la mousse sans sulfate. Du beau avec de la simplicité et surtout, de la discrétion. La recette d’une adresse amour.

Encore une fois Marie, je suis vraiment heureuse pour toi, ce salon est bien plus qu’un lieu divin, c’est un véritable accomplissement. Les parisiens peuvent garder leurs ciseaux, le TGV va devenir mon chemin vers Le Discret. Bisous à Monique.

Le Discret
6 bis rue Royale
74000 Annecy

 

Désolé pour la qualité des photos, oublié mon Canon, as always…
Belle journée printanière à vous ❤