Les petits grands favoris

Joie lorsque j’ai découvert ces créateurs, ces petits grands nouveaux dans mon coeur. De jolies maisons avec une âme, une envie, une passion et surtout du talent.

Cheeky Boom Paris

L’art d’Instagram, impossible de me souvenir comment je vous ai découvert. Mais c’était parmi ces millions de photos instantanées, noyées, brouillées que je vous ai déniché.

Des petites culottes, au premier abord. Un chat… sur un chat (appelons un chat, un chat). Une broderie fine, douce, légère et née de petites mains françaises. Puis des tee-shirt, immaculés, d’un coton tissé dans lesquels on voudrait se glisser et fusionner.

On choisi un modèle parmi leur collection ou on demande une broderie personnalisée ! (j’ai déjà demandé si je pouvais avoir le burger sur ma petite culotte…)

Cheeky-Boom-Paris

G Kero

Là, c’est sûr, Paulette ! Une photo enneigée, un husky, des bottines montagnardes, il n’en fallait pas plus pour me faire fondre. Un shooting qui ne vous laisse pas indifférente.

On lit alors l’histoire, cette si jolie histoire. Les créations sont de véritables oeuvres d’art. Quand je dis véritable, c’est vraiment véritable. Marguerite Bartherotte, elle, elle peint sur ses tee-shirts, pull, tuniques, etc. Philippe Bartherotte, lui, son frère, il donne vie aux oeuvres en permettant aux amoureuses de pulls doudous de se mouvoir dedans.

Des sujets vivants, vibrants, inspirants et insolents. G-Kero

Margaux Lonnberg

Alors pour cette Woman Power, je crois que c’est grâce à Garance Doré. Ca m’échappe. J’ai d’abord été happé par son univers, rebelle, esthétique et halluciné.

Une bloggeuse, mannequin, créatrice et unique. Enfant sauvage à la crinière de blé. Qui a sauté le pas. Et oui, tu as bien fait !

Ses collections sont dessinées pour des âmes vagabondes et affranchies. Des besoins de freedom. Ce sont des coupes justes, matières seconde peau, dégaine insolente et enivrante.Margaux-Lonnberg

Publicités

Alexander Wang x H&M ou l’art d’être un panneau publicitaire

Un jour mon prof a lâché « Mais pourquoi porter le nom d’un autre sur soi ? ». C’est vrai, pourquoi avoir besoin d’être siglé LV de la tête au pied ? Ce grand monsieur que nous n’avons même pas connu. Et si aucun signe n’était visible, allons-nous porter ce nouveau manteau à l’envers afin de montrer aux grand public cette étiquette si précieuse, qui justifierait selon nous le sacrifice en passant à la caisse ?

Cette intro étant terminé, j’en viens à la collaboration d’H&M et Alexander Wang, designer New Yorkais, pionnier dans le sportwear. Je ne jugerai pas l’allure général de la collection, car ce serait bien trop subjectif. Je veux surtout m’appuyer sur ce « Wang » (ou encore « AW »), qui revient, encore, et encore. Qui martèle ta rétine. Histoire de bien te faire comprendre que tu as le privilège de porter du Wang (oui je martèle aussi).

La collection habituelle d’AW n’est en rien comparable à cette capsule, hormis évidemment l’inspiration sportwear. Mais aucun signe distinctif, si ce n’est l’allure et la coupe, nous saute au visage. C’est donc réservé à l’enseigne suédoise.

Ce que je reproche en fait surtout à cette collaboration c’est ce côté « vous pouvez vous permettre d’acheter du Wang, alors montre le ! ». Pour moi, c’est tout simplement un gros coup de marketing et le génie de faire payer les gens pour se balader en panneau publicitaire. La comparaison est assez violente mais elle est à la hauteur de l’affaire.

Pour finir, je tiens à préciser que certaines pièces n’ont aucun signe visible du designer, mais cette sélection représente tout de même plus de la moitié de la collection. (Si vous êtes curieux du prix, passez votre petite souris sur l’article désiré :))

 

La collection capsule sort ce jeudi 6 novembre
dans une sélection de point de vente H&M.

All pics from Vogue.fr

Je vous souhaite un très beau lundi et du courage pour cette rentrée. ❤

Le réveil de Maje

Le réveil de Maje

Il y a des jours où je flâne sur mon ordi, voguant de page en page, à la découverte de jolies nouvelles choses. Quand tout à coup. Un mail. De Maje. Pre-collection de cet hiver. Je clique par curiosité, savoir où je vais acheter plein-pot pendant les soldes m’habiller cet hiver. Et quelle surprise… Mamma… Punaise ENFIN ! Enfin des pièces canons et absolument modernes. Un graphisme indiscutable et palpable. L’oeil plonge dans ces mouvement triviaux et limpides ou alors se heurte à une géométrie millimétrée. Des coupes justes, ou l’art de s’habiller en une fraction de seconde.

Enfin de la modernité et un esprit dans l’air du temps. Des pièces désormais indispensables. Tous les ingrédients sont là : chimie, graphisme et dentelle.

J’ai toujours été septique avec Maje. Des coupes flagrantes mais trop peu originales à mon goût. Le fameux « Il y a le même chez Zara ». Aie. Je n’ai quasiment rien de chez eux. Des prix pour moi assez injustifiés pour des basics plus ou moins améliorés. Oui je suis dur… Mais c’est mon avis et libre à vous d’ouvrir le débat 😉 ! J’ai une amie qui ne jure que par Maje. Et ça lui correspond à 100%. Moi j’ai toujours passé mon chemin…. jusqu’à aujourd’hui !

Le réveil de Maje

Robe / Top / Short (coming soon) / Pull Oversize / Legging / Boots

 

Ces boots détrôneront mes Atlanta ? To be continued …

 

Bisous ensoleillés ❤

Simone & Louise

Simone & Louise
Vous le savez peut être déjà, j’adore découvrir de nouveaux créateurs et particulièrement de nouvelles créatrices (girl power) ! Alors quand Simone & Louise a frappé à ma porte, je l’ai accueilli à bras ouverts.

J’ai tout de suite adhéré au concept de proposer deux dressings aux univers différents mais absolument compatibles. Il y a le dressing de Louise, romantique et parisien et le dressing de Simone, extravertie à l’esprit rock. Enfin un peu d’innovation et une collection à taille humaine… Leur bureau est à Paris, mais pas leur atelier de confection. Mais au moins elles sont transparentes à ce sujet. Et c’est toujours appréciable ! D’ailleurs « elles » c’est Anne-Sophie et Vanille. Une salariée reconvertie et une styliste, dont on remerciera le destin de les avoir réunis. On ressent cette terrible complicité dans leur collection complètement canon à laquelle on s’identifie immédiatement. Des coupes justes, un souci du détail, une modernité frappante. Bref, des pièces avec une âme franche à un prix cohérent.

Ma sélection (qui va vite atterrir dans mon dressing) :

Simone & LouiseSimone & Louise

Simone : chemisier & jupe

Louise : robe & chemise

Très belle soirée ❤