Le Discret

Cliquez sur les photos pour agrandir !

Niché dans sa petite cours, loin du bruit de la ville et de la fourmilière incessante. Ce petit nid si doux et accueillant, né il y a un peu plus d’une semaine, où l’on aimerait bien s’y prélasser pour la journée.

Je n’ai pas vu l’avant, mais l’après est si frappant, bouillonnant de modernité et de chic que j’ose imaginer la transformation. Du mobilier ainsi que des objets chinés de Madrid à Rome, en passant par Le Bon Coin et quelques bistrots et rues françaises. Un savant mélange subtil, réfléchi, ou non, chaque matière, chaque bibelot a sa place, même déplacé.

Cette grande verrière, séparant sans séparer les deux espaces du nid. Cette table marbrée entourée de chaises chinées vous invite au café entre copines, délaissant l’espace salle d’attente sans âme. Quelques magazines et livres pointus remplacent les Grazia et autre paris Match. Ici vous entrez au XXIème siècle, bien qu’entouré de vintage.

Deux super nanas, dont Marie, la seule à pouvoir s’occuper de ma crinière indomptable, qui travaillent main dans la main, enveloppées dans leur tablier de cuir, dans cet espace à leur image. Les cheveux et les barbes. Messieurs, il est temps de retourner s’occuper de votre moustache, une de mes régressions favorites (#vieilleFrance).

Les produits Davines sont un délice absolu, au point que je reparte avec un de leur masque. Une odeur enivrante à chambouler vos sens. Aucun surplus, du naturel et de la mousse sans sulfate. Du beau avec de la simplicité et surtout, de la discrétion. La recette d’une adresse amour.

Encore une fois Marie, je suis vraiment heureuse pour toi, ce salon est bien plus qu’un lieu divin, c’est un véritable accomplissement. Les parisiens peuvent garder leurs ciseaux, le TGV va devenir mon chemin vers Le Discret. Bisous à Monique.

Le Discret
6 bis rue Royale
74000 Annecy

 

Désolé pour la qualité des photos, oublié mon Canon, as always…
Belle journée printanière à vous ❤

A côté de la plaque

A-cote-de-la-plaque

On m’a menti. Ou je me suis menti à moi même durant toutes ces années. Depuis le collège exactement. Depuis que ma peau a décidé de faire ce qu’elle voulait, et si possible, de manière la plus criarde et infernale possible.

Depuis, je pense avoir écumé toutes les marques de cosmeto existantes dans ce petit monde de la peau grasse à imperfections (Biactol & co qui aggravent encore plus la situation, vous me suivez ?). Le rêve quoi. Si j’avais su, j’aurais gardé mon argent pour aller voir les pingouins.

C’était donc il y a un mois environ. Je reçois un email de Kiehl’s (paradis pour mes cheveux (qui repoussent !)) et faible que je suis, je me retrouvais le lendemain chez eux afin de faire un diagnostic de ma peau. Ce qui m’arrangeait bien car je me doutais qu’avec la pollution, elle réagissait assez.

Une vendeuse nous accueille donc avec sa petite blouse de scientifique (#payetonmarketing) et nous installe devant une table centrale. Elle sort ses outils et commence son diagnostic. Il consiste à connaitre le degré de sébum, le taux d’hydratation et si les pores sont très dilatés ou non. Et là… Si je m’y attendais ! Donc au niveau du front et du menton j’étais pas mal niveau sébum, mais rien sur les joues. Donc déjà, peau mixte. Ok. Puis au niveau de l’hydratation.. J’ai une peau déshydratée ! J’ai passé toute ces années à chercher le soin le moins gras possible, le plus équilibrant qui soit et qui asséchait mes petites imperfections. Pour en fait aggraver ma situation.

Le cercle vicieux : peau grasse -> soins & lotions asséchants -> déshydratation -> plus de sébum + imperfections -> peau grasse -> soins… bref vous avez compris.

Elle me prescrit alors sa petite ordonnance que l’on peut s’offrir de suite ou l’essayer en échantillons. J’ai choisi la deuxième option. Ils m’ont franchement fait 2 bonnes semaines, ce qui laisse le temps de voir la réaction que peut avoir votre peau (idéalement c’est 1 mois). Donc le matin : nettoyant doux + lotion clarifiante (qui sent divinement bon) + sérum (prix de la beauté Marie Claire héhé) + crème hydratante « oil free ». Le soir : nettoyant doux + lotion clarifiante + huile régénérante de nuit.

Mon verdict : le sérum + la crème hydratante me faisaient vraiment peur, n’ayant toujours porté que le minimum syndical pour ne pas surcharger ma peau déjà encombrée de sébum. Mais j’ai vraiment ressenti une différente. Je sentais mon visage se repulper de jour en jour ainsi qu’un réel confort. Pour l’huile, dite régénérante, à appliquer le soir, j’ai été très séduite au premier abord. Entre l’odeur et la texture, du bonheur. Mais là pour le coup, je pense que c’était un peu trop d’un coup. Ma peau a fait une réaction et des petits boutons sont apparus en plus d’une sensation d’engorgement.

Donc aujourd’hui.
J’ai finalement opté pour une crème hydratante ultra légère chez La Roche Posay. Une vraie petite bombe. Une odeur de propre, facile à appliquer, pénètre instantanément en laissant la peau douce et rebondie. Je l’accompagne avec un nettoyant visage ultra doux et surtout, très moussant (j’adore la mousse..).

Puis lorsque je l’aurai terminé, je me prendrai le sérum et la crème chez Kiehl’s.

Tout ça pour vous dire… Si vous ne savez plus trop où vous en êtes ou que vous sentez que votre peau change, le mieux c’est de faire un (vrai) diagnostic chez un dermato, une boutique Kiehl’s, ou encore chez Skeen (si vous êtes parisiennes…). Découvert lors d’une balade (encore et toujours dans un pur hasard) dans le Marais. Spécialiste dans le soin dermato, aucun additif, même leurs packagings sont épurés au maximum. Je n’ai pas encore pu les tester mais une amie a fait le diagnostic chez eux et les produits sont très ciblés aussi. Je vais me pencher sur leur cas, promis.
En revanche, évitez les Sephora & co avec des maquilleuses (et non des professionnelles du soin de la peau) qui vous touchent le visage avec leurs mains encore pleines de fond de teint de la nenette précédente.

Bisous et belle après midi ensoleillée ❤

Légèreté

Légèreté Rouge à lèvre : Dr. Pierre Ricaud + encre à lèvre YSL, pull American Vintage

Voilà maintenant 2 mois que je ne porte plus de fond de teint. En plein hiver, c’est tout à fait ça. J’ai pris la décision d’alléger ma routine make up et de laisser ma peau respirer. Surtout depuis que j’ai flingué un top blanc. Et que je me suis vue carotte. J’ai dit stop.

Après une galère à trouver une nouvelle pilule qui me convienne, j’en ai enfin fini avec ça. Lilou, merci. Ma peau a alors trouvé son rythme de croisière et devient chaque mois un peu plus nette. En me regardant de plus près, j’ai compris que c’était le moment. Me voilà alors chez Sephora, à chercher la poudre parfaite pour matifier mon teint et redonner un peu d’éclat à la mine grisâtre de l’hiver. Clinique bonjour. Clinique merci. Une poudre compacte nuageuse, fraiche et velours. Adopté.

Avant d’appliquer ce nouveau trésor, je nettoie ma peau avec le nettoyant visage Lush « Ramoneur », nouvel habitué de ma salle de bain. Premièrement car il n’a pas de packaging, petite planète je t’aime et parce qu’il ne laisse aucun film sur la peau, elle est A-NUE. Une merveille au touché. Il exfolie tout doucement (indispensable l’hiver), comme une caresse et débarrasse la peau de tout. Tout. Bye bye pollution parisienne.
Ensuite j’arrose ma zone T et le haut des pompette de la lotion l’Arbre à thé, un vent de fraicheur qui fini de m’achever et d’embellir ma peau. Antiseptique, hydratant, odeur enivrante et fraicheur. Bonheur cosmétique à l’état pur. Je commence réellement à baigner et m’immerger dans l’univers se Lush et sa lutte pour le bonheur de la planète et son peuple.

A la suite de ça, j’ai alors tenté une nouvelle expérience, le no mascara. Du fard cuivré à gris violacé, une bouche fraiche. Du fard nude, une bouche rouge bordeaux. Des palettes de duos qui deviennent un véritable terrain de jeux. Se voir féminine avec un minimum d’artifice est un délice.

Je me suis donc surprise à regarder autour de moi, à scruter les habitudes make up de mon entourage puis des voisines du métro parisien. Et le bilan fût loin de toutes mes espérances. Les femmes se maquillent de moins en moins. Une touche légère de mascara, un teint à peine rosé et des lèvres nues, tout juste hydratées. Il y a des exceptions, naturellement, et c’est justement grâce à ces filles noyées sous leur masque qu’on respire. Qu’on apprécie de voir ces petites imperfections, ces quelques rougeurs qui nous rendent femmes et décuplent leurs charmes. Quel plaisir de voir ces jouent rosirent face au vent glacial chargé de flocons.

Ma nouvelle routine teint donc :

Nettoyant visage Lush
+
Lotion tonique Lush
+
Serum Chanel
+
Base de teint Dr. Brandt
+
Anti-cerne Lancôme
+
Poudre compacte Clinique

Une très belle soirée, courage plus que demain ❤

Finally, 2015 !

finally-2015

Bonjour toi, c’est parti pour une nouvelle aventure. Pour t’accueillir comme il se doit j’ai choisi une robe scintillante au décolleté plongeant mais en rien vulgaire. Une petite robe légère, avec laquelle on joue, on tourne, on saute. Car c’est comme ça que je vois cette nouvelle année. Légère, amusante, féminine et scintillante. Une photo légèrement floutée, volontairement, embuée du froid de l’hiver. J’aime les photos floues, allez savoir pourquoi.

Je ne prends pas forcément de bonnes résolutions. Franchement, qui s’y tient … Tout ce que j’aimerais vous souhaiter c’est de l’amour, de l’amour et de l’amour. Remède à tout. Le reste, ça peut attendre.

De retour à Paris après des vacances enneigées sous le signe de la famille et de l’amitié vraie. Ca repose. Prête pour affronter à nouveau la capitale et 2015.

J’espère que vous avez tous passé de jolies fêtes, que cette année vous offre toutes les joies possibles et que vos projets se réalisent.

Robe Maje, chaussures Steve Madden x The Blonde Salad, beurre corporel avec de la paillette Lush, pochette JC de Castelbajac x Marie-Claire, palette Naked 1, blush Chanel, mascara Benefit, rouge à lèvres Lancôme

Bisous et encore bonne année ❤